Vidéos/Audio

Vidéos d’interventions


Cours public sur Michel Foucault 1. Approche générale : savoir, pouvoir, subjectivation

Le travail de Foucault a connu un étrange destin. Lui qui critiquait la notion “d’oeuvre”, il est devenu un des auteurs le plus cité au monde. Succès paradoxal qui produit surtout une grande confusion, dans la mesure où l’on peut faire de Foucault un chantre du néolibéralisme,  du dandysme ou de l’anarchisme.

Pour y voir plus clair nous essaierons de suivre la piste d’un Foucault critique des logiques selon lesquelles nous sommes gouvernés. Plutôt que de se demander si nous sommes “pour” ou “contre” Foucault, nous nous demanderons ce que l’on peut utiliser dans son travail et pour quels résultats. Pour cela nous utiliserons ses concepts sur des objets d’actualité : la fermeture des frontières, la prison, la surveillance électronique, la gestion des risques, le néohygiénisme, les Big Data..

Cycle de cours organisé par l’Université Grenoble Alpes, la Société Alpine de Philosophie, et la Librairie Arthaud

http://societealpinedephilosophie.over-blog.com/

Je remercie vivement Anne Eyssidieux pour l’organisation des cours et Jacques Tolédano pour les prises de vue.


Le contrôle virtuel du territoire

Conférence donnée dans le cadre du Festival Signal #5 organisé par le CIFAS (Le Centre international de Formation en Arts du Spectacle de Bruxelles). Elle porte sur la colonisation virtuelle de l’espace physique à travers la maîtrise de “calques” virtuelles déclinant la carte planétaire GPS. L’analyse propose de croiser deux objets, a priori sans rapports, le bracelet électronique GPS d’un côté, et le jeu Pokémon Go, de l’autre.

Page du CIFAS: http://www.cifas.be/fr/

Page de Signal #5 : http://www.cifas.be/fr/workshops/signal-5

Page de la vidéo sur Viméo : https://vimeo.com/185783022


Du bon côté du barbelé

Emission Comme un bruit qui court, diffusée sur France Inter le 12 décembre 2015 Partie sur le barbelé près d’un centre de rétention à partir de 19’26, après une partie sur le Camp Climat. On l’appelle « corde du diable », « écharde du souvenir », ou «frontière brûlante » : comment le fil de fer barbelé, outil agricole ingénieux, est-il devenu un outil politique, symbole universel de l’oppression? La crise internationale des migrants a fait réapparaitre le barbelé dans notre paysage médiatique, et des images de personnes massées derrière les barbelés emplissent nos écrans de télévision et les unes des journaux. Des frontières entre la Hongrie et la Serbie, entre la Turquie et la Grèce, entre le Maroc et les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, en tout, près de 235 km de clôtures barbelées entourent la Forteresse Europe. Mais alors que l’image du barbelé évoquait jusqu’à présent le […]


Rationalité gouvernementale et Institution

 

Interventions dans l’abécédaire sur la violence aux Rencontres Philosophiques d’Uriage en octobre 2015

 

Durée : 40´ 1ère partie

R comme rationalité gouvernementale par Olivier Razac       0 / 6’40

V comme vitalité par Sid Abdellaoui        6’40 / 11’47

S comme soif de sang par Marc Crépon      11’47 / 17’50

I comme institution Olivier Razac      17’50 / 23’51

L comme logos par Evelyne Buissière      23’51 / 30’26

D comme douce violence par Pierre Cellier       30’26 / 36’28

C comme créativité par Sid Abdellaoui      36’28 / 42’

Animé par Anne Eyssidieux-Vaissermann